Partager la récolte, – ne pas taxer les semences

  

Dans la création de valeur elle-même – c’est une connaissance très importante pour la politique sociale – ne se trouvent pas encore de « riche» ou de « pauvre». Dans ce domaine, nous parlerions plus d’ «efficace» et de «non efficace ». Riche et pauvre se décide et se donne seulement après l’achèvement du processus de création de valeur dans la consommation privée – et selon sa nature et étendue. Nous avons besoin de pain et ne vivons pas de pâte. Nous avons besoin d’une récolte dans les années à venir, – et ne devrions donc pas manger les semences. Nous développons notre Je par le travail pour les autres et avons besoin d’apprendre à comprendre, qu’en fait ni dans le présent et ni dans l’avenir – nous ne pouvons travailler pour nous mêmes – pas même si nous le voulions. Nous servons depuis longtemps les autres – en termes réels, nous n’avons seulement pas compris cette réalité. Nous pensons, travailler pour nous – nous travaillons de facto pour d’autres! La réalité – dès qu’elle est entendue – parle de manière significative. Goethe a dit à cet égard: le plus haut serait de connaître, que tout ce qui est factuel est déjà théorie– c’est-à-dire exprime son essence elle-même. Cela est ainsi! De plus depuis longtemps et en particulier ici vaut : Qui ne veut pas écouter, [devra] éprouve [r]!

suite

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s