Les allemands et le revenu de base inconditionnel

 

Original*

Communiqué de presse
Nouvelle étude: les citoyens soutiennent un revenu de base inconditionnel
Un revenu de base promeut l’intention à travailler.
Berlin, 5 Novembre 2010. La Société de recherche économique appliquée, Innsbruck, a interrogé pour la première fois plus de 2.000 citoyens sur l’acceptabilité d’un revenu de base inconditionnel (RBI) .L’étude publiée aujourd’hui à Berlin montre : une personnes sur deux connaît l’idée du revenu de base et les citoyens ont un rapport à positif au revenu de base .A propos de la demande pour un revenu de base inconditionnel, la commission des pétitions du Parlement allemand en débat en réunion publique le lundi 8 Novembre.
Le thème d’un revenu de base, de l’argent citoyens, ou d’un revenu minimum est connu de 50 pour cent des Allemands. De ce nombre, environ 75 pour cent des répondants, connaissent en particulier le RBI et 70 pour cent ont suivi la discussion médiatique. Les Allemands sont positifs par rapport au revenu de base inconditionnel. Entre différents groupes de population il y a des différences évidentes, mais seulement le groupe de travailleurs indépendants est neutre quant à l’idée. De plus, son paiement n’aurait pas d’impact sur leur volonté de travailler. Le total des 72 pour cent des travailleurs actuellement employés continueront à travailler de la même manière indépendamment de celà.

« La préoccupation qu’un revenu de base inconditionnel conduirait les Allemands à ne rien faire est totalement sans fondement », a déclaré le Professeur Dr. Friedrich Schneider, directeur d’étude et professeur de l’Université Johannes Kepler de Linz. «Dans la moyenne de la population, les Allemands envisagent de travailler même 2à 4 heures de plus par semaine, qu’avant», poursuit il.
« Les résultats de l’étude sont clairs. Les politiciens ne peuvent pas poursuivre leurs pensées-prison et penser que la motivation des citoyens fléchirait sans tutelle, stigmatisation et exclusion par Hartz IV », a déclaré le professeur Götz W. Werner, fondateur des drogueries dm et de l’initiative Entreprendre-le-futur , qui a favorisé l’étude.
Sur l’étude
Voici les questions d’un sondage représentatif de plus de 2.000 habitants en Allemagne, qu’a conduit IMAS International au nom de la Société pour la recherche économique appliquée en mai 2010 .L’attitude des Allemands vis à vis des points suivants devait être mise en lumière:
·Quel est le rôle du travail aujourd’hui?
·Comment se situent les citoyens par rapport à un revenu de base inconditionnel ?
·Avec quels changements en ce qui concerne l’offre de travail après l’introduction d’un revenu de base inconditionnel doit on compter?
·Une rationalisation de l’appareil administratif d’État est elle souhaitable?
Les résultats de l’étude complète, peuvent être téléchargés http://www.unternimm-die ­ zukunft.de/Ausgewaehlte_Texte/BGE_Brosch_5-11-2010.pdf .
Contexte
Le revenu de base inconditionnel est une politique de financement du modèle social par lequel chaque citoyen fédéral reçoit dès la naissance un paiement mensuel – indépendamment de l’âge, du revenu ou de son statut vis à vis de l’emploi. Le montant doit être calculé de manière que non seulement l’existence soit assurée, mais soit aussi rendue possible la participation à la vie sociale.
Le revenu de base inconditionnel regroupe les paiements de transfert existants telles que les allocations de chômage, aide sociale, pensions, aide financière ou les prestations pour enfants.Comme il serait payé sans condition, sans demande et examen préalable , il rend la bureaucratie de l’Etat actuel en grande partie superflu.
La pétition pour l’introduction d’un revenu de base inconditionnel montre combien est grand l’intérêt public pour le revenu de base. Au début de 2009, plus de 50.000 citoyens ont signé la pétition, la ruée a paralysé temporairement les serveurs du parlement allemand. Les places pour la réunion public de la commission des pétitions le lundi 8 Novembre ont été entièrement réservé en quelques heures, même après que l’audience ai été déplacé dans une salle plus grande.
La réunion fut retransmise sur Internet sur www.bundestag.de et la télévision parlementaire en direct à 13 h et également mise à disposition en vidéo à la demande sur le site du parlement.
Pour plus d’informations:
Dr. Friedrich Schneider
Société pour la recherche économique appliquée
Téléphone +43 (732) 2468-8210
Fax: +43 (732)2468-8209
E-mail: Friedrich.Schneideramku.at
Prof. Götz W. Werner Unternimm-die-Zukunft c/o Arthen Kommunikation GmbH
Herbert Arthen
Téléphone: (0721) 62514-0 Fax: (0721) 62514-90

E-mail: @ h.arthen Arth-kommunikation.de

Advertisements
Cet article a été publié dans Allemagne, Entreprends l'avenir', Impact social. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s