Aujourd’hui (Initiative Grundeinkommen.CH)

Valeur des hommes au 21. siècle

Des chômeurs et des Jobber (ndt: personnes disposant d’un « job »-travail) se rencontrent en 1982 au 1er congrès fédéral des chômeurs à Francfort-sur-le-Main et exigent « un argent d’existence », 1500 DM, – pour tous – au lieu d’un travail pour tous.
« L’étape de l’État social est atteinte, si l’exigence de sécurité sociale n’est plus de nature purement assujettie , mais représente en quelque sorte « un droit civique ». Johannes Berger.L’année suivante, plus précisément en décembre 2003 à Frankfurt/M le groupe « Liberté au lieu du plein emploi » se fait connaitre du public par une action d’affichage.
http://www.freiheitstattvollbeschaeftigung.de/
en 1984, est fondé en Grande Bretagne le « Basic Income Research Group », depuis 1992 « Citizen’s Income Study Centre » http://www.citizensincome.org/
Egalement en 1984 démare un mouvement issus de scientifiques de l’université catholique de Louvain en Belgique qui conduit à la fondation du parti « Vivant » dont la principale revendication est un revenu de base inconditionnel, http://www.vivant.org/, et en 1986 à la fondation du  » Basic Income European Network (Réseau européen pour le revenu de base)  » avec le siège à Genève, depuis 2004 « Basic Income Earth Network (Réseau mondial pour le revenu de base) ».http://www.etes.ucl.ac.be/BIEN/Index.html
En collaboration avec lequel se fait depuis 2005 l’action « liberté – égalité – revenu de base »,http://www.grundeinkommen.ch/

En 2002 se fonde à Vienne le «Netzwerk Grundeinkommen und sozialer Zusammenhalt (Réseau revenu de base et cohésion sociale) » .http://www.grundeinkommen.at/
En 2004 le réseau revenu de base allemand est fondé à Berlin.
http://www.netzwerk-grundeinkommen.de/
Quatre critères du revenu de base sont fixés :
– Il assure l’existence
– Il est un droit individuel
– Pas d’examen de nécessité
– Pas de contrainte au travail
La même année les archives « revenu de base » sont mises en ligne :
http://www.archiv-grundeinkommen.de/

L’été2005, l’ entrepreneur Götz Werner se mêle au débat: „Je dois dire vraiment que je ne peux lentement plus entendre ce commérage sur la création de nouveaux emplois. Pourquoi cela est-il si peu contredit ? L’économie n’a pas pour tâche de créer des postes de travail.
Au contraire !
La tâche de l’économie est de libérer les hommes du travail . »
Werner parle en faveur d’un revenu de base inconditionnel de hauteur correcte et un financement par la taxe sur la valeur ajoutée. Tous les impôts seraient rassemblés dans celui sur la consommation. Des économies élevées sur une administration improductive, la suppression des prestations sociales existant précédemment et des prix nets fortement à la baisse rendent un revenu de base finançable avec des prix finaux constants. De par la position sociale de Götz Werneret et sa logique d’entreprise l’idée du revenu de base retient une grande attention dans les médias. Il construit sur les hommes, sur des vie autodéterminées, des actions motivées, l’entreprise de son propre être, et brocarde une compréhension attardée des relations sociales effectives.http://www.unternimm-die-zukunft.de/

D’autres informations sur l’histoire du revenu de base, différentes théories, modèles, utopies et définitions

… sont présentés:
– dans un aspect vaste et d’une vue personnelle :
Prof. Dr Georg Vobruba, Sociopolitologe à l’institut pour la sociologie de l’université Leipzig.http://www.archiv-grundeinkommen.de/vobruba/wzb/– de manière encore plus vaste et très informative :
Roland Blaschke, Arbeitslosenverband Allemagne à Dresde
http://www.archiv-grundeinkommen.de/blaschke/blaschke-200408.pdf

– dans une contribution volontaire au « 1er tribunal de pauvreté Bâlois- et la demande d’un revenu de base et comment on y parvient » :
Dr. « M » (Manfred Reist) http://www.viavia.ch/spip/article.php3?id_article=864

****Wolf Lotter
Revue économique « Brand eins »
et auteur du livre « Verschwendung (Gaspillage) » (Hanser, 2006)
Wolf Lotter exige la : „ fin de l’académisation du débat. – Afin que nous nous comprenions correctement : Cela ne signifie pas, un débat sans universitaires et experts. Cela signifie : …. « 

Advertisements
Cet article a été publié dans Histoire, Impact social, Initiative Grundeinkommen, Suisse. Ajoutez ce permalien à vos favoris.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s